L’entrepreneuriat se conjugue de plus en plus au féminin. C’est une opportunité pour nous de montrer nos capacités et de développer notre créativité. Nous sommes fortes, courageuses et déterminées pour réaliser nos rêves. Quand on décide de le faire, rien ne peut nous stopper car nous croyons en nous. 

Mais cela va de soi, l’entreprenariat est un combat de tous les jours. En tant que fondatrice et Présidente de Leave à Dakar, j’ai dû me battre contre énormément d’obstacles. La détermination est propre à chacun et j’ai décidé de prendre le temps de passer chaque obstacle afin de permettre à toutes les femmes de Dakar de bénéficier de nos services Leave. 

Pour ma part, mes plus grands défis ont été l’administratif, le temps et les avis. Je fais partie de ceux qui adhèrent à la théorie de la pensée positive. C’est à dire que, si tous les jours vous vous réveillez et vous dîtes devant un miroir que vous allez réussir, instinctivement votre conscience se mettra en mode “réussite”. Ainsi, vous agirez en conséquence et chaque petite difficulté sera plus facile à surmonter. 

La Pensée Positive

La pensée positive m’a énormément aidé à mettre de côté certains avis. En tant que femme entrepreneur, j’ai pu constaté qu’homme comme femme, certains se permettent d’émettre un avis sur vos activités plus facilement que si vous êtes un homme. Plus les avis arrivent et plus je me suis rendu compte que toutes les personnes que vous allez croiser dans votre chemin d’entrepreneur vous donnent des “conseils” par rapport à leurs vécus  et de leurs peurs. Beaucoup projettent leur peur sur vous mais vous êtes la seule à connaître le potentiel de votre projet. 

Beaucoup m’ont demandé, “Pourquoi uniquement pour les femmes?” ou des remarques telles que “Ah vous les féministes!” Si être féministe est de permettre aux femmes via mon projet de se déplacer en toute sécurité dans Dakar, dénoncez certains abus alors je le suis. Si être féministe est d’aider à mon échelle d’émancipez les femmes alors je le suis! 

Bien sûr, vous devez avoir et acceptez que les autres donnent un avis mais il faut qu’il soit objectif. Les avis les plus objectifs que j’ai pu avoir sont des personnes du même domaine d’activité et les plus anciens. 

Enfin, le temps. Leave devait être disponible beaucoup plus tôt sur Dakar, mais plus le projet avance plus il y a des imprévus. Leave n’est pas le projet le plus facile que j’ai fait ! Créer une application, acheter des véhicules, recruter, vérifier les antécédents judiciaires, trouver une multitude de services, partenariat avec une association .. Effectivement je savais que ça allait être dur mais pas aussi dur!  Il faut également avoir des compétences dans tous les domaines que ce soit comptabilité, ressources humaines .. Il faut uniquement savoir gérer les imprévus et prendre du recul sur le projet. J’ai appris avec le temps à prendre des décisions dans l’intérêt uniquement de mon entreprise. Le travail est long mais la fin est belle. 

Femme entrepreneur, ne baissez pas les bras ! Le travail paie et un jour vous récolterez vos journées interminables et vos combats. Mais surtout, prenez du temps pour vous c’est important, il faut savoir parfois se détacher de son projet afin d’avoir un esprit plus clair !

Vous pouvez donner votre avis en commentaire sur vos expériences ! Téléchargez l’application Leave pour faciliter et sécuriser vos déplacements à Dakar !

 

Fondatrice de Leave

Maïrame Thimbo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *